Un mélange entre le monde réel et le monde virtuel avec le projet INHOVA

L’UZ Brussel et le Groupe Cronos travaillent ensemble sur le projet INHOVA (Intra-Operative HoloLens Visual Assistance). À terme, cela aidera les chirurgiens à préparer efficacement les modalités pratiques des interventions ou à améliorer l’assistance visuelle durant l’opération avec des images d’IRM ou de scanner.

Opérer avec l’aide de la réalité augmentée (RA) ?

À en croire le neurochirurgien Johnny Duerinck, on n’en est plus très loin. Il s’attend à une mise en pratique de HoloLens lors des interventions d’ici deux ans. HoloLens est un casque projetant des animations 3D dans le champ visuel. L’utilisation de HoloLens ne se limite cependant pas à l’univers médical. Mieux encore : l’appareil est disponible dès maintenant chez nous pour les entreprises et les développeurs.

Mélange entre réalité et monde virtuel

Qu’est-ce que la réalité augmentée ? Contrairement à la réalité virtuelle, où le casque vous plonge dans un univers virtuel, le casque RA projette des animations 3D dans la réalité. Vous voyez alors apparaître des animations dans votre champ de vision.

Lorsqu’on porte un casque RA, on a l’impression de pouvoir toucher les objets et de pouvoir se déplacer dans cet environnement sans que les objets se déplacent.

Comment ça marche ?

« HoloLens est en fait un ordinateur que l’on porte comme des lunettes, explique Nick Trogh de Microsoft. HoloLens embarque 6 caméras, 2 processeurs et est doté d’écouteurs et d’un micro pour la reconnaissance vocale. Avec les caméras et les processeurs, HoloLens analyse l’espace où il se trouve. »

La RA et HoloLens peuvent être appliqués dans divers domaines. Par exemple en médecine. Les informations du patient sont chargées avec le scanner et projetées en 3D durant l’opération. Cette méthode d’intervention peut être très éprouvante pour le chirurgien, car il doit surveiller constamment le patient et l’écran. « De plus, j’ai un rendu 2D du cerveau à l’écran. Les écrans sont utiles, mais je me base surtout sur mes connaissances approfondies de l’anatomie. HoloLens peut résoudre ce problème. Pendant que je m’occupe du patient, son cerveau est projeté sur sa tête. »

Premier modèle d’une technologie de pointe

Le docteur Duerinck est déjà convaincu par HoloLens. « Cela va rendre les interventions plus ergonomiques. Il n’est plus toujours nécessaire d’utiliser un pointeur et nous voyons l’anatomie à travers le patient avant de procéder à l’incision. Cela va aussi améliorer les soins aux patients », ajoute Johnny Duerinck.

Les applications en RA vont se multiplier dans le futur. Il est fort probable qu’à terme, une version réduite du casque RA prenne la place de notre smartphone. Ces appareils vont de plus en plus se répandre auprès du grand public, si bien que le prix devrait baisser.

Pour le projet INHOVA (Intra-Operative HoloLens Visual Assistance), l’UZ Brussel collabore avec une équipe de recherche de la VUB et InspireX, une filiale du Groupe Cronos.

Collaboration avec InspireX et le Groupe Cronos

Le Groupe Cronos a lancé HoloLens il y a plus d’un an. Plusieurs entreprises de Cronos ont eu la possibilité de l’essayer et d’en explorer les possibilités. Le Groupe Cronos entend expérimenter les nouvelles technologies à un stade précoce, afin de transformer ces connaissances et cette expérience en solutions stratégiques pour ses clients.

Pratiquement tous les partenaires de Microsoft au Belux en ont acheté un ou deux exemplaires, mais peu disposent de toutes les compétences nécessaires pour développer des applications de qualité pour HoloLens. Grâce à la structure exclusive du Groupe Cronos, nous pouvons conjuguer plusieurs niveaux d’expertise : modélisation 3D et développement de jeux dans Unity, développement .NET pour la partie UWP App, expertise Cloud pour les expériences connectées et possibilités notamment de déploiement comme Managed Device dans les environnements d’entreprise.